Une nature d'exception

Vous êtes ici

Les conventions de gestion

  La circulation des espèces ne se limite pas à la superficie de la Réserve ; il est souhaitable d’assurer aux alentours de celle-ci des conditions optimales de conservation des habitats.

Plusieurs approches sont possibles.

     Première possibilité, l’acquisition de parcelles incluses dans une zone de préemption définie par le département au fur et à mesure des opportunités, pour ensuite  leur conférer un statut de protection durable.

     Seconde méthode, les conventions avec les propriétaires riverains. Elles sont relatives à :

  • La  pisciculture et la gestion de l’eau. Une des spécificités de la Brenne est la construction de ses étangs en chaînes ; les étangs d’amont se vident dans les étangs d’aval. Maitriser la circulation de l’eau, c’est  favoriser la présence de certaines espèces d’oiseaux ou de plantes selon la période de l’année et la pluviométrie, surveiller  au mieux la circulation  des espèces utilisant le réseau hydraulique, organiser les  vidanges et les assecs...

  • les suivis scientifiques et les inventaires,

  • l’enfrichement et la problématique “sangliers”

  • les espèces exotiques envahissantes…